Les risques liés à l’utilisation des réseaux WiFi publics

Aujourd’hui, beaucoup de lieux publics (cafés, hôtels, restaurants, centres commerciaux…) proposent, en France comme à l’étranger, un accès gratuit à Internet via des réseaux WiFi publics.

Lors de déplacements professionnels et personnels, il est tentant de se connecter via des réseaux WiFi publics avec son smartphone, sa tablette, son ordinateur portable…

Ces accès publics sont cependant généralement vulnérables ; en cause, un faible niveau de sécurité.

Des pirates informatiques peuvent exploiter des failles pour intercepter des données : identifiant de connexion, mots de passe, numéro de carte bancaire, historique de navigation Internet…, en utilisant les points d’accès WiFi publics.

Comment protéger ses accès ?

Afin de réduire les risques de vol de données sensibles lors d’une connexion à un WiFi public, la DGSI recommande d’appliquer les bonnes pratiques suivantes :

Désactiver le code WiFi quand il n’est pas utilisé,

Utiliser de préférence des messageries mail chiffrées pour échanger des contenus sensibles,

Mettre à jour régulièrement le système d’exploitation, le navigateur Internet (et ses extensions), son antivirus et les logiciels comme Adobe Reader et Flash,

Privilégier les sites Internet sécurisés utilisant https,

En cas de doute après avoir été connecté à un WiFi public, changer rapidement les mots de passe des applications (messageries électroniques, réseaux sociaux, comptes bancaires, espace de stockage en ligne…),

En cas de déplacement, privilégier l’utilisation d’appareils nomades vierges, dédiés exclusivement aux voyages,

Faire remonter au Directeur Sécurité de son entreprise ainsi qu’à la DGSI tout problème constaté,

Consulter sur le site de l’ANSSI la note technique « Recommandations de sécurité relatives aux réseaux WiFi ».




Toutes les actus