[E-Book] Industrie, transport et logistique, ce qu’il faut savoir pour faciliter votre reprise !

E-book mis à jour le 28 juillet 2020

Le déconfinement est effectif et la plupart des entreprises ont repris une activité plus soutenue.

Mais il n’est pas toujours facile d’organiser son activité :

  • Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place ?
  • Comment me fournir en masques ou en gel ?
  • Comment organiser mon site et mon activité ?
  • Quelles sont exactement mes responsabilités envers mes employés ?

La CCI Meuse Haute-Marne vous aide à tout comprendre :

    ► Comment assurer ma santé et ma sécurité au travail ?

    ► Conseils avant la reprise

    Pour organiser la reprise de votre activité, vous devez d’abord :
    • Mettre en place les mesures de sécurité et les rédiger dans le Document Unique d’Evaluation des Risques. Ces mesures de sécurité peuvent inclure l’organisation des locaux de l’entreprise le cas échéant. Besoin d’être accompagné pour la mise à jour de votre document unique ? Découvrez le webinaire réalisé par nos collègues de la CCI Lyon Métropole
    • Vérifier la sécurité de l'ensemble de votre site Votre entreprise ne s'est certainement jamais arrêtée aussi longtemps. Vos produits, installations, matériel ont peut-être subi des détériorations pendant cette période d'inactivité. Avant de redémarrer, il est primordial d'effectuer un contrôle et/ou une maintenance préventive des installations. Consultez la fiche pratique Réaménager vos locaux éditée par le réseau des CCI.
    • Identifier les collaborateurs qui peuvent reprendre leur activité. La reprise de l’école sera progressive et peut-être pas complète (notamment au niveau de la cantine), vos collaborateurs auront peut-être des difficultés à reprendre le travail. Le dispositif d’indemnisation des arrêts de travail pour garde d’enfants a évolué depuis le 1er mai, les personnes concernées basculant en activité partielle à compter de cette date. Vos salariés en arrêt de travail pour garde d’enfant n’ont aucune démarche à accomplir. Vous devrez procéder à la déclaration d’activité partielle avec date d’effet au 1er mai.
    • Faire le point sur votre trésorerie et savoir la gérer en période de crise. Consultez la fiche pratique Les finances de l'entreprise éditée par le réseau des CCI.

    ► Préparer les mesures sanitaires du déconfinement

    Consultez le protocole national de déconfinement (version du 24 juin 2020) des entreprises émis par le Ministère du Travail

    ► Organiser la gestion des locaux communs (et des vestiaires) ?

    Consultez la fiche éditée par le Ministère du Travail

    ► Les mesures à prendre pour protéger vos salariés

    En fonction de votre activité, il faudra peut-être revoir l’organisation des locaux et/ou l’organisation du travail au sein des locaux de votre entreprise. Consultez la fiche éditée par le Ministère du Travail Téléchargez l’affiche présentant les gestes barrière à afficher dans votre établissement.

    ► Vos obligations en tant qu’employeur

    L'employeur doit, quelle que soit la situation de l'entreprise :
    • Informer les salariés sur les mesures de prévention à respecter conformément aux recommandations officielles disponibles sur la page dédiée du site du gouvernement : questions fréquentes, point sur la situation, consignes sanitaires, numéros utiles, mesures prises par le gouvernement... (Q/R 13) A défaut de respecter son obligation, l'employeur pourrait voir sa responsabilité civile, voire pénale, engagée.
    • Mettre à disposition des salariés les moyens nécessaires pour éviter la propagation du virus et protéger vos salariés. Le salarié est également responsable de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles de ses collègues (Article L. 4122-1 du code du travail) :
        • Un salarié revenant d'une zone à risque ou ayant côtoyé une personne susceptible de transmettre le virus, et qui n'en informe pas son employeur, commet une faute et pourrait être sanctionné à ce titre.
        • Il en va de même pour un salarié qui ne respecterait pas les mesures d'aménagement du poste de travail mises en place.

    ► Que faire en cas de suspicion de contamination ?

    Télécharger la fiche du Ministère du travail sur la conduite à tenir en cas de suspicion de COVID-19
    Le ministère du Travail a publié le 24 juin 2020 une nouvelle version du protocole national de déconfinement en entreprise qui se substitue au précédent, mis en ligne le 3 mai 2020, mais également aux 90 guides métiers co-élaborés par le ministère du Travail, les autorités sanitaires, les branches professionnelles et les partenaires sociaux. Ces guides n’auront plus de valeur normative. Ils seront prochainement remplacés par une FAQ répondant aux questions concrètes des entreprises. Télécharger le protocole national de déconfinement

    Afin de limiter les risques d'une reprise de l'épidémie, le port du masque grand public est rendu obligatoire dans tous les lieux clos, en complément des gestes barrières, à compter du 20 juillet

    Le port du masque grand public était déjà obligatoire, parfois avec des règles spécifiques à certaines activités, dans les établissements recevant du public (ERP) relevant des catégories suivantes (fixées par l’arrêté du 25 juin 1980) : - (L) Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas. - (N) Restaurants et débits de boissons ; - (O) Hôtels et pensions de famille ; - (P) Salles de jeux ; - (R.) Établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ; - (S) Bibliothèques, centres de documentation ; - (V) Établissements de culte ; - (X) Établissements sportifs couverts ; - (Y) Musées ; - (PA) Établissements de plein air ; - (CTS) Chapiteaux, tentes et structures ; - (OA) Hôtels-restaurants d’altitude ; - (EF) Établissements flottants ; - (REF) Refuges de montagne. À compter de lundi 20 juillet 2020, s’ajoutent les catégories suivantes : - (M) Magasins de vente, centres commerciaux ; - (W) Administrations et banques. Les marchés couverts ont également été ajoutés. ► Le respect des gestes barrières et de la distanciation physique reste au cœur des mesures de protection des salariés :
    • Le respect d’une distance d’au moins un mètre entre les personnes devient la norme ; la jauge des 4 m2 est désormais un simple outil qui reste proposé à titre indicatif ;
    • En cas de difficulté à respecter cette distance d’un mètre, le port du masque est obligatoire pour le salarié ;
    • Le salarié porte un masque lorsqu’il est amené à être en contact à moins d’un mètre d’un groupe social constitué librement de personnes qui ne portent pas de masque.
    ► Le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité plus présentielle, y compris alternée. ► Les personnes à risque de forme grave de COVID-19 qui ne bénéficient pas d’un certificat d’isolement doivent pouvoir télétravailler ou bénéficier de mesures adaptées de protection renforcée. ► Une attention particulière doit être portée par l’employeur dans l’application des mesures auprès des travailleurs détachés, saisonniers ou à contrat de courte durée ► Le protocole précise les consignes de prévention des risques de contamination manu-portée ainsi que d’aération ou encore d’élimination des déchets ► Le protocole rappelle la conduite à tenir en cas de salariés présentant des symptômes de COVID-19

    ► Une signalétique spécifique à afficher dans mes locaux

    ► Approvisionnement en masques pour TOUTES LES ENTREPRISES DE HAUTE-MARNE ET DE MEUSE

    La boutique en ligne développée par la CCI Meuse Haute-Marne s’adresse à toutes les entreprises de Haute-Marne et de Meuse, quel que soit leur secteur d’activité. Les entreprises passent leur commande directement en ligne, après avoir créé un compte. Les commandes sont expédiées sous 48 heures (hors week-end et jours fériés). www.meusehautemarne.cci.fr/boutique

    Faites connaître vos nouvelles conditions d’activité 

    Pour ramener du trafic en magasin et relancer votre chiffre d’affaires, vous devez adapter le parcours d’achat de vos clients pour respecter les gestes barrières. Il est alors important de faire savoir à votre clientèle les nouvelles conditions de consommation afin d’en faire la pédagogie et de rassurer votre clientèle. 

    Mais à ce contexte sanitaire s’ajoute les conditions du confinement qui rendent les consommateurs difficilement accessibles aux messages commerciaux. Il faut alors se tourner vers les outils numériques pour capter leur attention ou se trouver sur leur parcours d’information.
    • Si vous ne disposez pas encore d’une fiche GoogleMyBusiness, c’est le moment ou jamais pour vous y mettre. Cette fiche gratuite vous permet de présenter votre activité, de poster des actualités, de rediriger vos prospects vers vos outils de contacts (téléphone, site web etc.) et de vous référencer sur Google Map pour générer du trafic en magasin. Toutes les infos pour créer ou mettre à jour votre fiche GoogleMyBusiness, sur ce support Google
    • Si vous disposez déjà d’un référencement sur les Pages Jaunes, nous vous recommandons de mettre à jour ces informations pour faire connaitre vos nouvelles conditions de consommation. Le guide est disponible ici. Si vous n’êtes pas présent sur cet annuaire, il n’est pas forcément nécessaire de souscrire à leurs services, d’autre outils gratuits sont à votre disposition.
    • Les réseaux sociaux sont également un très bon moyen d’informer votre communauté de clients et de toucher de potentiels prospects. Facebook reste le réseau social généraliste qui comporte le plus d’utilisateurs, il permet de créer une page spécifique pour les entreprises et de nouer une relation privilégiée avec des internautes. Retrouvez tous nos conseils pour créer et paramétrer votre page Facebook avec ce tutoriel :
    Pour plus d’informations ou un conseil personnalisé vous pouvez nous contacter à : s.puget@meusehautemarne.cci.fr

    ► Gardez un lien avec vos clients

    Dans ce contexte de déconfinement progressif il est particulièrement difficile de maintenir un lien avec sa communauté de clients. Les mécaniques traditionnelles de prospection et de fidélisation peuvent être perturbées quand vos clients et prospects préfèrent rester à la maison.
    1. Il vous faut donc actualiser votre communication pour identifier les meilleurs canaux et les meilleurs messages, dans un contexte où la trésorerie ne permet peu ou pas d’investissements publicitaires. Priorisez ses actions et ses investissements pour une reprise commerciale assurée, qui financera les efforts supplémentaires. Le contexte sanitaire perturbe les habitudes. Ainsi les consommateurs limitent leurs déplacements, ils cherchent les prestataires les plus proches, n’ont plus accès aux transports en commun etc. Il vous faudra donc miser sur des contacts de proximité pour relancer une activité commerciale avec une rentabilité optimisée. Cette pratique demande une réelle réflexion stratégique pour identifier ses cibles et mettre en face les bons canaux. Retrouvez tous nos conseils pour une stratégie de communication digitales efficace.
    2.  
    3. Une fois les cibles prioritaires bien cernées et les canaux identifiés, vous pouvez organiser votre communication pour rétablir un contact à moindre coût. Exemple :
      PROSPECTION FIDÉLISATION
      Réseaux sociaux Newsletter
      Site web et blog Coupons et codes promo numériques
      Contenus vidéo (Facebook Live / Tutos / Webinaires etc.) Réseaux sociaux
      Les réseaux sociaux sont des canaux privilégiés pour relancer une relation avec sa communauté de clients. Ensuite le principe de viralité permet de toucher des prospects en créant rapidement un lien solide. Avec les réseaux sociaux vous pourrez également mettre en avant des contenus images ou vidéos qui permettent de montrer votre savoir-faire et de vous démarquer. Retrouvez tous nos conseils pour animer vos pages professionnelles sur les réseaux sociaux



    Toutes les actus